Transports maritimes - Le désenclavement au centre des débats

Tuhaa Pae IV
© marine-marchande.net

Les communes de la Polynésie sont actuellement en discussion dans le cadre de l'observatoire du transport maritime interinsulaire. Le but mettre en avant les points à améliorer dans la desserte dans les îles et les atolls du Fenua. 

Polynésie la 1ère, TP, DC Publié le , mis à jour le

Le désenclavement des îles, un des problèmes majeurs que rencontrent les populations des îles éloignées. Les maires de Polynesie sont en séminaire à la Présidence ce vendredi matin, à l'exception des tavana des îles Australes eux même en séminaire depuis 3 jours. Au coeur des discussions ce matin, la desserte dans les îles sous le vent, et en particulier celle de l'île de Maupiti. 

Maupiti est une exception aux îles sous le vent car elle n'est plus desservie depuis 5 longues années. Le maire et Président aussi de cet observatoire Woulligntson Raufauore a souligné les difficultés rencontrées par la population notamment en matière scolaire ou encore en terme de transports des touristes en forte progression depuis quelques mois.

Deux projets sont en cours. Tout d'abord, la construction d'un navire privé de la société Terevau d'une capacité de 600 passagers. Il sera opérationnel en janvier 2021 selon son armateur. Puis, un second projet, au sujet d'un navire d'une capacité de 600 passagers. Mais pour l'heure, aucune date n'a été dévoilée.

Autre difficulté soulevée par les maires des Tuamotu cette fois : l'acheminement du coprah qui, selon eux, est en baisse. Ce marché représente le principal revenu des habitants des tuamotu, mais pas seulement. Selon le maire de Makemo, Félix Tokoragni, seuls les Tuamotu de l'ouest sont bien desservis comme Rangiroa ou encore Fakarava. En revanche, ceux de l'Est comme Puka Puka ou Takapoto sont oubliés.

Les maires des Marquises eux aussi sont inquiets. Seul le navire du pays assure les liaisons dans la partie sud des marquises. La partie nord de l'archipel à travers son Tavana Benoît Kautai de Nuku Hiva réclame aussi un dispositif similaire pour ses habitants. 

Dans les Australes, seul le Tuhaa Pae assure les liaisons. Le Aranui 6 est prévu pour desservir aussi les Australes, en particulier Rapa, désservie seulement une fois par mois par le Tuhaa Pae...

Pour les îles les plus insulaires, le transport aérien reste le seul moyen de déplacement. Un dispositif cher et pas accessible à tous les portefeuilles.