Un skipper français secouru par le JRCC

Hélicoptère Dauphin
© Ministère de la Défense

Un voilier s'est échoué sur l'atoll de Mopelia, hier, mercredi 6 février, dans l'après-midi. 

Polynésie la 1ère Publié le , mis à jour le

Hier, mercredi 6 février, un voilier de 11 mètres qui faisait route vers la Nouvelle Calédonie s'est échoué sur le récif de Mopelia (un atoll des îles Sous Le Vent) à cause d'une avarie moteur.
 

mopelia

L'opération de sauvetage a été effectuée, en pleine nuit, à plus de 470 km de Tahiti dans un secteur isolé, mais a été facilitée par le déclenchement d’une balise de détresse par satellite. Le JRCC Tahiti invite donc tous les navigateurs à se munir d’un dispositif d’alerte qui permet de mobiliser et d’aiguiller rapidement les moyens de recherche et de secours.

L’hélicoptère de l’armée, le Dauphin, a réussi à récupérer le skipper française sain et sauf.  Le naufragé a été immédiatement hélitreuillé, puis, après un examen de santé positif, ramené à Tahiti aux environs de minuit et demi.

À Maupiti, le premier magistrat Woullingson Raufauore est encore sous le choc. Il gère l'atoll qu'il précise ne pas être connu pour être dangereux. 
 

Woullingson Raufauore au micro de Miri Tumatariri


Dans un communiqué le Haut Commissariat rappelle qu’en mer, il est impératif d’être équipé d’un moyen de communication adapté (radio ou téléphone), quel que soit le type de navigation, et plus particulièrement pour les longues traversées.