Secourus en mer, ils rendent hommage à leurs sauveteurs

Le "Ratafia" échoué à Mopelia
© COMSUP Polynésie | Le "Ratafia" échoué à Mopelia

Le 5 juin dernier, deux naufragés dont le voilier s'était échoué sur le récif de Mopelia ont été secourus grâce à une chaîne de solidarité. Les deux rescapés rendent aujourd'hui hommage aux militaires qui les ont sauvés. 

CM avec communiqué Publié le , mis à jour le

Le 5 juin dernier, en matinée, le JRCC a coordonné une opération de sauvetage au profit du voilier "Ratafia" qui s'est échoué sur le récif au nord de l'atoll de Mopelia.

Le message de détresse a été relayé par un voilier aux alentours de l'atoll. Les communications étaient très difficiles avec le voilier, tout comme la perception du lieu exact de l'incident et de la nature du problème.

Le JRCC a dérouté sur la zone le Gardian des Forces armées en Polynésie française, alors en mission d'entraînement à proximité. Arrivé sur place, le commandant de l'avion a tout de suite confirmé les faits et a pris contact avec le voilier échoué.

A bord se trouvaient deux personnes, le skipper Marc Lucas, 83 ans et sa petite fille âgée de 28 ans. 

Grâce au Gardian, qui relayait les communications avec le voilier, une opération d'assistance a été mise en place et l'équipage a pu regagner sain et sauf la terre, puis être accueilli par des habitants de l'atoll.

Le skipper et sa petit fille ont demandé à venir rencontrer l'équipe du JRCC pour les remercier; ils la rencontreront mercredi 19 juin à  10h00 dans le centre opérationnel. 

Cette visite se poursuivra au GAM Faa'a à 13h30, avec une rencontre du commandant de la flottille 25F.

Le skipper veut témoigner de l'organisation des secours et du rôle du Gardian, qui a été d'un énorme soutien, en particulier moral.

Marc Lucas, son épouse Jane et son "Ratafia"sont bien connus dans les atolls de Polynésie qu'ils parcourent depuis de nombreuses années.

Marc, malgré son "grand âge", rend de nombreux services à la population et son surnom affectueux est "Marc Gyver"...