Négociations sous haute tension pour la desserte électrique du sud de Tahiti

secosud
© Polynésie 1ère

Des négociations sous haute tension se déroulent pour la fourniture en électricité du sud de Tahiti. La concession arrive à son terme et deux candidats sont en lice : EDT et Tevarua Nui. Les maires ont du mal à se mettre d’accord. Officiellement, les échanges se poursuivent.

polynesie1ere.fr, Lucile Guichet Publié le , mis à jour le

Les négociations se poursuivent pour l’obtention du marché de l’alimentation en électricité du Sud de l’île de Tahiti. L’actuelle concession arrive à son terme et deux candidats sont en compétition : EDT et Tevarua Nui, un nouveau groupement porté par des investisseurs locaux. Les maires des huit communes  concernées ont du mal à se mettre d'accord et poursuivent leurs discussions. La nouvelle concession devrait être attribuée pour une durée de 17 ans.

A l'heure où nous publions, rien n'est encore fixé. Ce mardi 10 janvier, les huit maires du groupement Secosud se sont réunis pour désigner le futur concessionnaire concernant la fourniture de l'électricité dans le sud de Tahiti.  Interrogé en début d'après-midi, Anthony Jamet, président du Secosud, expliquait que le choix n'était pas arrêté. Les discussions devant reprendre à 18h00.



Dans ce syndicat intercommunal pour l’électrification des communes du Sud de Tahiti,  huit maires titulaires siègent. Ils doivent choisir entre deux candidats : EDT-Engie, en situation de monopole, et Tevarua Nui, nouvelle société créée par des investisseurs locaux, dont un ancien cadre d’EDT, Eric Noble-Demay.

Ce qui est en jeu ? Le transport et la fourniture en électricité des 12.000 administrés du sud de Tahiti pour les 17 prochaines années. Cinq maires pencheraient pour le moment en faveur de Tevarua Nui alors que trois autres préfèreraient EDT.  Contrairement à ce qui a pu être annoncé par ailleurs, les membres de Secosud doivent trouver un accord ce soir et voter.

Enjeu de taille


Tevarua Nui proposerait un prix de 5 cfp moins cher qu’EDT au kilowatt/h pour les particuliers, et 15 cfp moins cher pour l’éclairage public.

C’est la première fois qu’une concession est ainsi renouvelée. Mais en 2020, d’autres communes suivront, telles Moorea ou encore Raiatea. Pour Tevarua Nui et EDT-Engie, l’enjeu est donc de taille : il s’agit donc de se positionner pour l’un, ou d’assoir son monopole pour l’autre.