Saisie de cocaïne en Nouvelle Calédonie : l'alerte a été lancée par le Haut Commissariat

La drogue saisie a été débarquée du Vendémiaire, ce matin, à Nouméa.
© Les Nouvelles calédoniennes, JACQUOTTE SAMPÉREZ

Hier matin, les marins du vendémminaire de Nouvelle calédonie ont intercepté un voilier contenant près 1,4 tonnes de cocaïne au large des îles Tonga. Le bateau s'était arrêté au large des Tuamotu. 

Polynésie 1ère, Publié le

C'est un record dans le Pacifique. 1,4 tonnes de cocaïne, soit l'équivalent de douze milliards de Fcfp ont été saisis en haute mer. «Son équipage, composé de quatre hommes de nationalité lituanienne et lettone a attiré l’attention des autorités militaires françaises pour avoir navigué sans escale depuis le canal de Panama, a détaillé le vice-procureur calédonien Hervé Ansquer. Et pour avoir annoncé vouloir refaire route directement vers l’Australie, malgré une avarie.»

Les précisions, dans ce reportage

La Polynésie française, escale des narcotraficants


L'"Alfina", du nom de ce monocoque, s'était arrêté au large d'un attol des Tuamotu. Le Haut-Commissaire de Polynésie avait donné l'alerte le 28 juin en sollicitant l'autorisation au gouvernement britanique de contrôler la frégate. Mais le temps que l'autorisation soit donnée, le voilier s'était déjà déplacé hors de la zone d'intervention des militaires basés en Polynésie.

La cargaison devait arriver en Australie. La Polynésie se situe sur la route des passeurs d'Amérique du sud. Rien que le 14 janvier 2017, 639 kilos de cocaïnes avaient été trouvés dans un catamaran au large des Marquises.