Réforme des retraites : une rencontre pour éviter la grève générale

Retraites Mahinui Temarii
© Polynésie la 1ère / Abinera Tematahotoa

Un préavis de grève générale sera-t-il déposé pour dénoncer la réforme des retraites ? La décision devrait être prise ce jeudi 13 septembre par les syndicats. Le Rassemblement des travailleurs polynésiens a rencontré le président Édouard Fritch, ce matin.

Polynésie la 1ère, Axelle Mésinèle Publié le , mis à jour le

La rencontre a duré un peu plus de 3h30 et à l’issue de cet entretien avec notamment le président Édouard Fritch, le ministre de la santé Jacques Raynal, et la ministre du tourisme Nicole Bouteau, Mahinui Temarii, secrétaire général du Rassemblement des travailleurs polynésiens n’a pas été très prolixe sur son contenu.

"On veut continuer à discuter de la réforme de la PSG."


La question qui est sur toutes les lèvres est de savoir si un préavis de grève générale sera déposé. Pour l’instant, il n’y a pas encore d’intersyndicale. Une réunion a lieu ce midi ; elle va peut-être permettre d’en créer une, si les centrales tombent d’accord.

Mahinui Temarii attend une réponse du Pays « bientôt » - aujourd’hui, en fait.

En tout cas, le texte sur la réforme de la Protection sociale généralisée doit passer en séance plénière à l’assemblée de la Polynésie Française, le jeudi 20 septembre, c’est-à-dire la semaine prochaine.

Si les syndicats veulent faire grève pendant son examen, il faut déposer le préavis, demain, dernier carat.