Rachel Legrain-Trapani insultée et menacée de mort pour avoir critiqué Vaimalama

Rachel Legrain-Trapani Vaimalama Chaves

L'ex-reine de beauté, devenue chroniqueuse dans l'émission "Touche pas à mon poste" a reçu des messages violents sur les réseaux sociaux après avoir donné son avis sur la miss France 2019. 

Polynésie la 1ère Publié le , mis à jour le

L'ancienne Miss France a essuyé des insultes et même des menaces de mort sur les réseaux sociaux après avoir critiqué la Miss Tahiti 2018 devenue Miss France 2019. 

En direct, sur le plateau de "Touche pas à mon poste" animé par Cyril Hanouna, l'ancienne reine de beauté, devenue chroniqueuse, a déclaré que selon elle, Vaimalama Chaves cherchait à "faire le buzz" depuis son élection. Les propos ont rapidement fait polémique, surtout après la déclaration de Mathieu Delormeau, également chroniqueur dans la même émission, qui lui, avait estimé qu'une miss devait se contenter d'"être belle et se taire". 

En métropole et en Polynésie, les internautes ont pour la plupart défendu Vaimalama Chaves. Certains ont eu des réactions violentes. "Hypocrite, grosse m**** ! Tu dis du mal derrière le dos de Vaimalama et tu oses poser avec elle. T'es même pas belle pffff grosse p*** de ton quartier" a-t-on pu lire sur les réseaux sociaux. Un internaute a même sorti : "C'est toi la girafe albinos qui a osé insulter notre Miss ? On a envie de te découper et de mélanger avec de la bonne sauce... Fais gaffe à toi p***."

Surprise et choquée, Rachel a publié le message suivant sur Twitter : "Ça va beaucoup trop loin ! Maintenant je porte plainte ! Ras-le-bol de recevoir des insultes, des menaces de mort ! Sachant qu'il n'y a aucune animosité entre Vaimalama et moi. C'est n'importe quoi !", s'est-elle exclamée toujours sur Instagram. Et de poursuivre : "Qu'on me laisse dans mon monde de bisounours, la haine non merci !"

Rappelons que la chroniqueuse a tempéré ses propos en spécifiant qu'elle comprennait, mais qu'à son époque, elle n'aurait pas agit de la même façon.