Quand il ne court pas, "Trésors de Tahiti" se dévoile

Tour de France voile Trésors de Tahiti
© Tour de France Voile

Pour ce deuxième jour du Tour de France à la voile, pas de compétition mais une journée dédiée à la communication et aux relations publiques. Pour Trésors de Tahiti, cette journée a permis de régler le bateau et surtout de recevoir des représentants de Polynésie.

E.Tang/agence Effets Mer Publié le , mis à jour le

Aujourd’hui, pas de pression pour l’unique équipage ultra-marin du tour de France à la voile. Ragaillardi par deux places gagnées au classement général après délibéré du jury, Trésors de Tahiti (9e/24) s’est mis à l’eau sereinement pour une journée d’exhibition. Les cinq manches du jour ne comptant pas pour le classement général, les objectifs de ce samedi 9 juillet ont été exclusivement axées sur le réglage du bateau et sur la coordination de l’équipage configuré pour les stades nautiques. En effet si pour les raids côtiers, l’équipage polynésien est constitué de Teva Plichart, Petero Pennec et Dimitri Deruelle, il faut rappeler que sur les stades nautiques, Dimitri Deruelle est remplacé par le jeune et talentueux Manutea Mahai. A la veille de ces petits parcours d’une vingtaine de minutes, l’occasion d’une journée à coefficient zéro a donc été idéale pour vérifier les réflexes et l’enchaînement des manœuvres sous cette configuration.

Adrénaline


L’occasion également d’inviter à bord du trimaran rouge et blanc la déléguée de la Polynésie française qui, le temps d’un parcours, a pu goûter à l’adrénaline de ces petites Formule 1 des mers. Caroline Tang a déclaré que « c’est la première fois que je monte à bord de ce type de bateau et j’ai été très impressionnée par la vitesse et les accélérations. L’équipage a été extrêmement patient et pédagogue avec moi. Après quelques explications, ils m’ont gentiment confié la barre quelques minutes et j’ai pu constater la technicité de Trésors de Tahiti. Je n’imaginais pas qu’un si petit bateau pouvait être si physique et si rapide. A bord, l’ambiance était excellente, on sent un équipage passionné et qui prend énormément de plaisir à naviguer ensemble. Si la hiérarchie est respectée, la symbiose semble au rendez-vous. Je leur souhaite le meilleur pour la suite de la compétition, qu’ils restent solidaires et atteignent leur objectif de top 5. Faaitoito. »

Promotion du fenua


Une fois réunie à terre, toute l’équipe de Trésors de Tahiti a reçu les encouragements de la députée de la Polynésie française Maina Sage, venue spécialement à Dunkerque les saluer. « La Polynésie française est un territoire océanique grand comme l’Europe et naturellement tournée vers la mer. L’océan a toujours été une source d’inspiration et une richesse incroyable pour notre peuple. Aujourd’hui, nous sommes très fiers de cette équipe qui représente notre savoir-faire nautique et porte les couleurs de notre pays. Dans ce projet, Trésors de Tahiti a le soutien des ministères de l’Economie, du Tourisme et du Sport. Ensemble, ils ont investi 26 millions CFP pour combiner soutien sportif et promotion de l’économie polynésienne. Teva Plichart fait partie de nos grands navigateurs, c’est un sportif reconnu, titré et qui a la volonté de transmettre son savoir à Manutea Mahai et à d’autres futurs navigateurs. Je l’ai soutenu en 2007 et suis très heureuse de le retrouver à la barre de Trésors de Tahiti cette année. Nous leur souhaitons le meilleur pour les trois semaines de compétition à venir ».

Classement après jury


1. Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan – 50 pts
2. Crédit Mutuel de Bretagne – 49 pts
3. Grandeur Nature Véranda – 48 pts
….
9. Trésors de Tahiti – 42 pts

Quand il ne court pas, "Trésors de Tahiti" se dévoile
© Agence Effets Mer



Ci-dessous une vidéo de l'équipe lors du Tour de France à la voile :

 

Le projet TRESORS DE TAHITI est porté par l'association Tahiti Elite Voile. Affiliée à la Fédération Tahitienne de Voile, celle-ci veut promouvoir une voile d'excellence en Polynésie française à travers la performance, le soutien et la formation des jeunes marins polynésiens.