Prison ferme requise pour 8 prévenus dans l'affaire Pageau

tribunal papeete
© Polynésie la 1ère

Jeudi 18 mai 2018 se tenait le 4e jour de procès de l’affaire Pageau, cette arnaque à la défiscalisation. Voici la liste des peines requises par le procureur pour l'ensemble des prévenus. 

MT - polynesie.la1ere.fr Publié le , mis à jour le

Entre 2 ans avec sursis et 5 ans de prison ferme, et interdiction de gérer une société pendant 5 ans, voire définitivement. C’est ce qu’a demandé le procureur jeudi 18 mai à l’encontre des 13 prévenus jugés pour fraude à la défiscalisation.

Des peines jugées plutôt légères par certains avocats de la partie civile au regard du montant de la fraude : 2,8 milliards de Fcfp. On écoute l'avocat d'une des parties civiles :

Me Céran-Jérusalémy


Concernant le principal prévenu, Thierry Pageau, le procureur a demandé 5 ans de prison ferme avec mandat de dépôt et une interdiction à vie de diriger une société.

Pour Clarenz Vernaudon, le ministère public a requis 3 ans de prison ferme, l’interdiction à vie de gérer une société et 5 ans de privation de ses droits civiques.

Des peines que le procureur Mr Thorel justifie par des casiers judicaires déjà bien remplis, car ils contiennent certaines condamnations pour des faits d’escroquerie ou encore pour abus de confiance.

Quant au frère et à la soeur Min Chiu (Ky Sang et Léone), ils pourraient écoper de 2 ans de prison avec sursis et d’une amende de 5 millions de Fcfp.

Voici la liste des peines demandées par le procureur pour les autres prévenus :

- Jehan Morault : 2 ans de prison ferme. 
- Albert Poirson : 2 ans de prison ferme et l'interdiction de gérer une société pendant 5 ans.
- Lise Taeaetua : 2 ans de prison ferme. 
- Teruia Tapati : 1 an de prison avec sursis et 1 millon de Fcfp d'amende. 
- Heimana Pollner : 2 ans de prison avec sursis et 3 mlillions de Fcfp d'amende.
- Eugène Paofai : 1 an de prison avec sursis et 3 mlillions de Fcfp d'amende.
- Charles Li : 3 ans de prison de ferme et interdiction définitive de gérer une société.
- Hérold Taurua : 2 ans de prison ferme et interdiction définitive de gérer une société.
- Georges Benhamou : 3 ans de prison ferme et interdiction définitive de gérer une société.

Vendredi 18 mai se tiendra la suite du procès. Les plaidoieries seront consacrées à la défense. Le verdict est attendu au plus tôt pour le jour même, au plus tard pour mardi 22 mai.