Plusieurs marches pour commémorer le 1er tir nucléaire en Polynésie

Nucléaire mororoa
© AFP images | Un essai nucléaire tiré à Moruroa en 1971

Mardi 2 juillet, les associations anti-nucléaires commémorent un anniversaire douloureux : celui du 1er tir nucléaire, le 2 juillet 1966. Plusieurs marches pacifiques sont prévues en ce sens mais aussi pour dénoncer le comportement inacceptable de l’Etat...

Polynésie la 1ère (MLSF), Abinera Tematahotoa Publié le , mis à jour le

Mardi, une marche est organisée par l’association Moruroa e tatou avec l’Eglise protestante maohi. Cette marche correspond à la triste date d'anniversaire du 1er tir nucléaire lancé en Polynésie française. C'était à Moruroa, le 2 juillet 1966. L'association organise cette marche également pour dénoncer les dossiers des victimes rejetés par le CIVEN, mais aussi l’amendement de Lana Tetuanui, le rejet de cette loi par le conseil d’Etat, et la non reconnaissance de l'Etat du préjudice subi par les veuves et familles des victimes du nucléaire...  "Ca fait beaucoup, il faut qu'on manifeste fortement  ", lance Tapati Mitema, président par intérim de l’association Moruroa e tatou
 

Interview


L’Association 193 sera également dans la rue, mardi. Ses dirigeants et ses membres emmèneront avec eux 193 cercueils. 193 comme le nombre de  tirs nucléaires effectués en Polynésie française entre 1966 et 1996. "Pour symboliser le deuil de chaque essai nucléaire donc un cercueil par tir imposé. Chaque tir a plongé la population et toute la population dans un deuil profond.", confie Lena Normand, 2e vice-présidente de l’Association 193 qui s'est également retiré du projet du centre de mémoire des essais nucléaires.
 

 

L'actu en vidéo

Sécurité routière : les personnes âgées doivent-elles repasser le permis de conduire ?

Sécurité routière : les personnes âgées doivent-elles repasser le permis de conduire ?