Oceania Squash : l'expérience a fait la différence

Oceania Squash
© Polynésie 1ère

Du 16 au 22 septembre s'est déroulée la Oceania Squash. Chez les hommes comme chez les femmes, les Calédoniens et les Australiens ont largement mené face à des Tahitiens qui ont eu affaire à plus fort qu'eux. Compte-rendu.

polynesie1ere.fr, Roan Poutoru, Patita Savea Publié le

La Oceania Squash est une compétition internationale rassemblant les meilleurs champions de squash de l'Océanie. Durant une semaine, au complexe de l'AS Phenix de Punaauia, les équipes tahitiennes, calédoniennes, australiennes et samoans ont tout donné pour remporter le titre de champion.

La compétition a débuté avec les tournoi en équipe. Du côté des hommes, les Calédoniens ont gagné la finale face aux Tahitiens qui repartent avec une médaille d'argent. Les Samoans complètent le podium suivis des Australiens. Du côté des femmes, à l'instar de leurs confrères, les Calédoniennes sont montées à la première marche du podium suivies des Australiennes et des Tahitiennes. C'est une très belle performance pour les Polynésiens puisque que c'est la première fois que Tahiti est récompensé.


Après le tournoi en équipe, place aux matchs en individuel. Chez les hommes, les Tahitiens ont quelque peu déçu. Alors qu'on attendait le champion de Polynésie, Ridge Chung, l'athlète a été confronté à meilleur que lui. Seul Tahitien à atteindre les quarts de finale, il s'est incliné face au Calédonien Yann Lancrenon. La finale de cette Oceania Squash s'est jouée entre Nicolas Massenet de Nouvelle-Calédonie et l'Australien Brad Freeme, qui a remporté le match.

Oceania Squash Hommes
© Polynésie 1ère


"J'étais fatigué. Ça été un gros match ", reconnaît Nicolas Massenet qui s'est incliné face à l'Australien. "Il a été au-dessus lors de cette finale".



Du côté des femmes, les Tahitiennes ont elles aussi réalisé une contre performance. La championne de Polynésie, Heimana Charles, n'a pas été au meilleur de sa forme. La Tahitienne a perdu dès les quarts de finale alors qu'on l'attendait en finale. Une finale qui a été 100 % Calédoniennes. "Le match a été difficile", reconnaît Christine Deneufbourg qui malgré les difficultés est allée chercher la victoire.


La championne calédonienne, qui fait son premier séjour en Polynésie française, a un regret : celui de ne pas avoir joué contre Heimana Charles, championne de Polynésie. "Vous avez un vrai vivier à Tahiti", confie t-elle.


Retrouvez le reportage complet dans le Tu'aro Sport de ce dimanche 24 septembre à partir de 17h30

L'actu en vidéo

Le parti "La République en Marche" soutenu par le Tapura, en tête en Polynésie

Le parti "La République en Marche" soutenu par le Tapura, en tête en Polynésie