Miser sur l'évènementiel pour relancer les commerces

commerces
© Polynésie la 1ère

Depuis désormais trois ans, 6% de nouveaux patentés sont enregistrés tous les ans dans le secteur du commerce. Selon l'IEOM, la consommation est le coeur de la croissance actuelle mais le secteur reste fragile;

Polynésie la 1ère, Stéphane Ratinaud et Patita Savea Publié le

L'obligation d'évènementiel est incontournable pour tenter de conserver la clientèle, il faut apprendre à se renouveler. "Sans animations, les gens ne bougent pas de chez eux", explique Iaona Teamo, salarié dans un commerce à Papeete. Animer pour redonner goût au centre-ville, une obligation pour songer la reconquête commerciale... C'est un défi de la ville de Papeete et de ses commerçants. Mais pour certains, il faut aller encore plus loin et mener une action en profondeur. "Pour qu'un client vienne, il faut la sécurité, la propreté, des parkings et ensuite des animations", estime Mike Champs, commerçant.

En ce moment, il y a une véritable dynamique autour du commerce en Polynésie. Chaque jour, 150 personnes passent dans les locaux du pôle entreprise et la chambre du commerce, souvent pour créer une patente. "Au niveau du commerce et des entreprises, on sent une reprise de confiance", explique Mike Ah Tchoy, chef pôle entreprises CCISM.

La démarche de l'évènementiel devient essentiel, les journées Black Friday le prouvent depuis trois ans. L'année prochaine, au moins 6 journées vont être organisées. "Papeete en nocturne, bien éclairée, semble être attirant pour la population et les consommateurs. On parie sur les nocturnes pour l'année prochaine", confie Guy Loussan, président commerçants du centre-ville