Lactalis : un nouveau rappel de produits infantiles en France et en Polynésie

Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie
© Polynesie1ere | Lait contaminé : risque plus que négligeable en Polynésie

L’affaire Lactalis connaît un nouveau rebondissement en France. Après déjà trois séries de rappels, cette fois ce sont des laits en poudre mais aussi des céréales et autres produits infantiles qui sont retirés de la vente.

polynesie1ere.fr avec communiqué Publié le , mis à jour le

Via un communiqué, le ministère de la Santé annonce qu'après trois séries de rappels, c'est maintenant toute la production de laits en poudre, céréales, et produits infantiles de l’usine de Craon en Mayenne qui  est retirée du marché. Certains de ces produits ont été commercialisés en Polynésie française, soit dans le circuit des pharmacies soit en magasin d'alimentation.

Les professionnels, en collaboration avec les services administratifs, procèdent au retrait de la vente et au rappel de toutes les références concernées par ce nouveau retrait. Des affichettes sont aussi placées dans les établissements pour informer les consommateurs.

Depuis fin décembre 2017, les produits concernés par une mesure de retrait en France font l'objet d'un refus d'admission et n’entrent donc pas sur le territoire. Si vous avez encore chez vous l’un de ces produits, quelle que soit la date de péremption, il est demandé de ne pas l’utiliser et de le rapporter sur le site d’achat. Un remboursement est prévu.

La Société Française de Pédiatrie (SFP) a formulé des recommandations de substitutions et connues des médecins généralistes, pédiatres, sages-femmes et pharmaciens. S’il vous est impossible de trouver l'un des laits de substitution, la SFP propose d’utiliser le lait disponible après l’avoir fait bouillir pendant 2 minutes dans une casserole.

A ce jour, aucun cas de salmonellose lié à la consommation de ces produits n’a été déclaré en Polynésie française. Si votre enfant, ayant consommé l’un des produits concernés, venait à présenter des diarrhées éventuellement accompagnées de fièvre, vous êtes invités à contacter un médecin dans les meilleurs délais.

Localement, la gestion de l'alerte est assurée par plusieurs services administratifs qui collaborent efficacement :
- L'Agence de régulation des affaires sanitaires et sociales (ARASS) ;
- La Direction générale des affaires économiques (DGAE) ;
- La Direction de la biosécurité (DBS) ;

Ci-dessous la liste des produits concernés :


Ci-dessous les recommandations de la Société française de pédiatrie :



Ces informations sont également disponibles sur les sites Internet de la direction de la santé www.service-public.pf/dsp et de la DGAE.

L'actu en vidéo

TH : L’invité de l’hebdo : Winiki Sage, président de la fédération des associations de protection de l’environnement

L’invité de l’hebdo : Winiki Sage, président de la fédération des associations de protection de l’environnement