Justice : un an d'interdiction d'exercer pour maître Loyant

Un an d'interdiction d'exercer pour maître Loyant
© Miri Tumatariri

Nouvel épisode dans l'affaire de l'avocat qui avait détourné l'argent de deux de ses clients. Il comparaissait en première instance pour escroquerie aggravée. Le juge de la cour d'appel a re-qualifié les faits et l'a condamné entre autres à un an d'interdiction d'exercer la profession d'avocat.

Polynésie 1ère Publié le , mis à jour le

La cour d'appel a rendu son arrêt jeudi 25 janvier dans l'affaire de maître Loyant. Elle a re-qualifié les faits d'"escroquerie aggravée" en infraction d'"abus de vulnérabilité". L’avocat échappe ainsi à l’interdiction définitive d’exercer la profession d’avocat.

Il avait, en effet, fait appel de sa condamnation en première instance. Il avait écopé de quatre ans de prison avec sursis, de cinq millions de francs d'amende et de l'interdiction à vie d'exercer la profession d'avocat.

Me Loyant a fianlement été condamné à 18 mois de prison avec sursis, à un an d'interdiction d'exercer la profession d'avocat et à une amende de dix millions de francs cp.

L'actu en vidéo

Le rahui permet à Teahupoo de gérer ses ressources marines

Le rahui permet à Teahupoo de gérer ses ressources marines