Les îles du Pacifique au centre de la COP 23

COP 23 : Un rapport pointe du doigt la situation d’Haïti et des Fidji
© Polynesie1ere | COP 23 : Un rapport pointe du doigt la situation d’Haïti et des Fidji

Vendredi 17 novembre, la COP 23 se terminera. Pour la première présidée par un petit Etat insulaire, les Fidji, la conférence a permis de mettre la lumière sur les îles du Pacifique touchée particulièrement par le réchauffement climatique.

polynesie1ere.fr, Tessa Grauman Publié le , mis à jour le

La conférence de Bonn, en Allemagne, sur le réchauffement de la planète touche à sa fin. Mercredi 15 novembre, le président de la République, Emmanuel Macron, est venu réaffirmer ses ambitions climatiques aux côtés d’Angela Merkel, la chancelière allemande. Cette année, la COP 23 est présidée pour la première fois par un petit Etat insulaire du Pacifique, les Fidji. Ce qui a permis un coup de projecteur exceptionnel sur les effets du réchauffement climatique dans la région Pacifique.

Sylvie Goyet, directrice du programme environnement à la Communauté du Pacifique dont le siège est basé en Nouvelle-Calédonie, a participé aux séances de travail sur les deux sites de la COP 23. "Cette année, les initiatives du Pacifique sont particulièrement mises en valeur", explique Sylvie Goyet.

Interview