Ice : le témoignage glaçant d’une mule

Affaire d'ice procès
© Polynésie la 1ère

21 prévenus sont entendus au tribunal correctionnel depuis hier, lundi 11 février, pour trafic d’ice. Un procès qui révèle la présence de plus en plus fréquente des armes à feu. Des armes parfois utilisées pour menacer les mules, selon le témoignage de l’une d’entre elles.

Polynésie la 1ère, David Couanon, Jérôme Lee Publié le , mis à jour le

À la barre, ce mardi, une des mules impliquée dans ce trafic d’ice entre Tahiti et les États-Unis. Elle a fait deux voyages à Los Angeles, et s’est fait arrêter avant le troisième.

Elle a du caractère, parle fort et clair, mais à la barre sa voix se casse quand elle raconte cette scène : alors qu’elle refuse de faire un troisième voyage, un des chefs du réseau vient la voir avec un homme cagoulé à ses côtés. Il lui braque un revolver sur la tempe et menace de l’abattre, elle, son fils de 4 ans et son mari. Depuis, elle vit dans la peur, dit-elle.

Stratégie de défense ou réel traumatisme, une chose est claire, de plus en plus d’armes sont saisies dans les affaires d’ice. Rien que dans cette affaire, six armes ont été saisies, dont trois factices.
 


 

L'actu en vidéo

Les « Jazz ambassadors » en concert ce week end à Tahiti

Les « Jazz ambassadors » en concert ce week end à Tahiti