Un homme jugé pour agression sexuelle sur sa belle fille mineure

Justice tribunal salle d'audience
© Polynésie la 1ère / ÉL

Ce lundi 12 novembre, en comparution immédiate, une agression sexuelle sur une mineure de moins de 15 ans. Un dossier qui remonte au mois de mars 2017...

Polynésie la 1ère, MT Publié le

Pendant 18 mois le dossier va être littéralement oublié par les gendarmes suite notamment à un changement de commandement... Le jour de l'audience, ce lundi 12 novembre, les forces de l’ordre ont fait leur mea culpa en promettant que cela ne se reproduira pas.

Les faits remontent au mois de mars 2017. Claude M. aurait exercé des attouchement sur la fille de sa femme alors qu’elle n’est âgée que de 12 ans. Un matin, vers 4h, la jeune fille sent une main dans son short. Alors qu'elle essaye de l’enlever, elle reconnaît son beau-père et tente de le repousser. En vain. Le beau-père, fortement alcoolisé et sous l'emprise du paka, réussit à lui enlever complètement le short et lui propose 5000 Fcfp. Au même instant, la maman de la fillette entre dans la chambre, guidée par un mauvais pressentiment. L'homme sera arrêté par les gendarmes et placé en garde à vue.

A la barre, l'homme reconnaît les faits mais insiste sur le fait qu’il avait trop bu et fumé. Des justifications qui ne convainquent pas les magistrats se posant une question : s'il a trop bu, comment se fait-il qu’il ait entendu sa femme arriver ? La victime, elle, vit désormais chez sa grand-mère. En effet, sa mère habite toujours avec son conjoint. A la barre, elle déclarera lui avoir pardonné alors que sa propre fille est en dépression.

Le suspect a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis avec obligation de soins et d'indemniser la victime à hauteur de 500 000 Fcfp. Il sera également inscrit au fichier des délinquants sexuels.