Gaston Flosse veut que la Polynésie ait un statut associé

Gaston Flosse
© Polynésie 1ère

Gaston Flosse persiste et signe : il veut faire évoluer le statut de la Polynésie française vers celui de statut associé. Selon le président du Tahoeraa  si le Tahoeraa et le Tavini s'unissent, ils sont majoritaires et peuvent réclamer la mise en place d'un scrutin d'autodétermination en 2026.

Polynésie la 1ère, Aiata Tarahu Publié le , mis à jour le

Gaston Flosse maintient son souhait de faire évoluer le statut de la Polynésie vers celui de statut associé. Du coup, le "vieux Lion" demande à la ministre des Outre-mers, Annick Girardin, de suspendre les travaux autour de la modification du statut de pays associé.

Gaston Flossse affirme que si le Tahoeraa et le Tavini s'unissent, ils sont majoritaires et peuvent réclamer la mise en place d'un scrutin d'autodétermination en 2026..."Les discussions sur les lois que nous présenterons au parlement français seront sujets à discussions pour que nous nous mettions d'accord entre notre Assemblée et le parlement (....) Donc ce n'est pas une autonomie où la Polynésie agit seul mais en concertation avec la France (...) La majorité que nous représentons soit 50.78% s'est prononcé contre ce toilettage", explique Gaston Flosse.
 

Interview