Fonctionnaires ultramarins : des premières rencontres encourageantes pour Olivier Serva

Fonctionnaires ultramarins : des premières rencontres encourageantes pour Olivier Serva
© Miri Tumatariri

Visite marathon pour Olivier Serva, le député de la République en marche de Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer de l'Assemblée nationale.

Polynésie la 1ère, Miri Tumatariri, Mario Leroi Publié le , mis à jour le

Il est en mission jusqu’au jeudi 19 juillet en Polynésie française et son agenda hyper-chargé. Ce mardi 17 juillet matin, Olivier Serva s’est entretenu avec le haut-commissaire de la République René Bidal, la ministre de la modernisation de l’administration en charge de l’Energie et du Numérique Tea Frogier, le ministre de la Santé Jacques Raynal, mais aussi avec le Directeur adjoint du centre hospitalier de Taaone James Cowan.
 

"J'accompagnais le Président de la République lors du lancement des assises en Guyane, et nous avons constaté que l'aréopage qui l'accompagnait ressemblait un petit peu à la top administration ultramarine, c'est à dire peu océanisée"


Le parlementaire a notamment la charge de travailler sur les carrières des fonctionnaires ultramarins et sur la question délicate de la mobilité. L’objectif étant de ramener les ultramarins chez eux sur des postes à haute responsabilité. "J'accompagnais le Président de la République lors du lancement des assises en Guyane, et nous avons constaté que l'aréopage qui l'accompagnait ressemblait un petit peu à la top administration ultramarine, c'est à dire peu océanisée" a-t-il déclaré au micro de Mario Leroi.  
 

Une océanisation de l'administration outremer, et pourquoi pas le contraire ? 


La Polynésie française a un profil particulier puisque peu de Polynésiens travaillent hors du fenua alors que le cas contraire est plus fréquent ; il y a beaucoup plus d’expatriés métropolitains à Tahiti. Alors comment faire ? C’est la question posée par Miri Tumatariri.
 

Olivier Serva au micro de Miri Tumatariri


De nombreuses autres rencontres prévues


À l'issue de ces premières rencontres avec les autorités locales, il en est sorti un consensus général. Les discussions ont notamment été concluantes entre le député guadeloupéen et Jacques Reynal. Les deux personnalités ont échangé sur les moyens de renforcer l'attractivité du personnel de Santé sur le territoire. "La question des CEAPF est récurrente". a expliqué le ministre de la Santé, "c'est un corps d'infirmiers qui tend à s'éteindre parce qu'il n'y a pas de concours en Polynésie depuis les années 2010. J'ai donc demandé à monsieur Serva d'intervenir pour que l'on puisse de nouveau organiser des concours localement pour ce corps d'infirmiers."

Le député prévoit également de rencontrer les parlementaires, puis les responsables de la fonction publique communale, les maires ou responsables communaux, avant de s'entretenir avec des fonctionnaires d’Etat, du Pays et des communes puis leurs syndicats. Avant son retour sur Paris jeudi soir, le député sera l’invité du journal télévisé.
 

L'actu en vidéo

Terre Sauvage sur Polynésie la 1ère