Fin du 134e synode : le reo ma'ohi et le fait nucléaire au centre des demandes

134e synode de l'Église protestante ma'ohi
© Polynésie la 1ère

Le 134e synode de l’Église protestante ma'ohi s’est clôturé dimanche 29 juillet, à Taunoa. Le thème retenu cette année était « l’unité de l’homme et de la création ».

Polynésie la 1ère, Aiata Tarahu Publié le

Le synode a débouché sur plusieurs sujets de réflexion tels que la drogue, l’éducation des enfants par les parents, et des fidèles par les pasteurs.

Mais au-delà de ces échanges autour du thème choisi pour cette année, la discussion a porté aussi sur les sujets de prédilection de l’Église tels que l’officialisation du reo ma’ohi et la reconnaissance du fait nucléaire par l’État français. « Tout peuple a droit à sa propre langue », souligne le président de l’Église, Taaroanui Maraea. Un perpétuel combat pour l’Église.

Reportage


Le président de l’Église protestante ma’ohi, Taaroanui Maraea, se rendra au siège des Nations unies, à New York, pour intervenir devant le comité des 24 sur la question du nucléaire. Il doit aussi aller à Genève, rencontrer le Conseil des droits de l’homme.
 

L'actu en vidéo

Mission de soutien de l'armée pour les préparatifs du festival

Mission de soutien de l'armée pour les préparatifs du festival