Le fenua, victime de la "fuite des cerveaux"

Lohana étudiante

Lohana est diplomée au Canada, mais elle a décidé de revenir chez elle. 

Polynésie la 1ère SR, DC Publié le

1 jeune sur 10 entre 18 et 25 ans quitte la Polynésie chaque année. Un constat peu joyeux pour la croissance et le développement de la Polynésie. 

Comme ces milliers de jeunes, Lohana est diplômée au Canada. Elle aurait pu y faire carrière, le pays connaissant le plein-emploi. Mais non, son choix fut de revenir au fenua. Et sur le marché de l'emploi local, le parcours d'une jeune diplômée n'est pas forcément facile. Spécialiste de l'environnement, elle a décidé de devenir consultante. Un choix d'entreprendre comme une clé pour l'avenir... 

Le reportage de Stéphane Ratinaud et Patita Savea
 

L'actu en vidéo

TH : C'était aujourd'hui la journée mondiale sans plastique, force est de constater qu’en Polynésie, les résistances sont encore coriaces.

C'était aujourd'hui la journée mondiale sans plastique, force est de constater qu’en Polynésie, les résistances sont encore coriaces.