FED : quelles sont les thématiques communes aux PTOM ?

Les outre mer, des terres européennes
© OM 1ère

Le partenariat financier entre la Polynésie française et l’Union Européenne passe principalement par le FED (Fonds Européen de Développement) territorial et régional mais pas seulement.
 

Polynésie la 1ère, MCD, DC Publié le

L’Europe finance aussi des programmes thématiques communs aux 25 PTOM (Pays et territoires d'outremer) qui lui sont associés. La Polynésie française a notamment bénéficié du programme "stratégies territoriales pour l’innovation » initié par l’OCTA, l association des Pays et Territoires d’outre mer. La Polynésie a aussi reçu le soutien de Bruxelles via le programme BEST en faveur de la protection de la diversité et des écosystèmes. Un programme piloté par l’UICN, l’union nationale pour la conservation de la nature, représentée localement.

Les Territoires d’outre mer abritent à eux seuls, 80% de la biodiversité française mais aussi autant d'espèces endémiques que toute l’Europe occidentale. Un patrimoine à préserver. C'est l'enjeu du programme Best.
 
1 milliard : c’est le montant de sa dotation pour la période 2015-2019. Best a financé à ce jour, 24 projets dans le Pacifique dont 13 projets polynésiens pour un montant de plus de 120 millions. Il s’agit pour la plupart, d'actions de terrains portées par des associations.

On peut citer les initiatives de plusieurs d'entre elles : 

- Manu pour la sauvegarde des oiseaux endémiques aux Marquises et aux Tuamotu
- Te mana o te moana pour la protection des espèces marines
- La FAPE, la fédération des associations de défense de l'environnement pour son projet de développement des aires marines protégées dans les écoles

Ler projet offre son soutien également á la ferme biologique de Raiatea, à la protection de la faune et de la flore à Niau et Anaa. Ou encore, à la restauration des milieux terrestres à Rapa, aux Gambier. Sans oublier la sauvegarde des vestiges forestiers de la Punaruu.

Autre programme thématique : le programme "Innovation au service du développement durable piloté au fenua par la grappe d’entreprises "Tahiti Fa'ahotu"". C'est une enveloppe de 600 millions. Il y a 2 ans, le projet pilote "Ra'o puha" en a bénéficié. Une technique de bioconversion des crabes de coprah à des fins d'aquaculture.

L’union européenne aura aussi soutenu le projet "Ceinture bleue de bio-diversité du Pacifique" pilotée par le PROE, le programme régional océanien pour l'environnement et le ministère du tourisme polynésien.
 

L'actu en vidéo

4 questions pour comprendre la tuberculose aux Marquises

4 questions pour comprendre la tuberculose aux Marquises