Faa'a : l'émotion est forte après le décès d'un employé

faaa/inondation/lieu accident
© Polynésie 1ère

Il s'appelait Pitanui Teriitehau, il avait 32 ans. Le trentenaire travaillait pour la mairie de Faa'a. Il a disparu, vendredi 17 février, vers 13h20 emporté par les eaux. Dans la commune, autour de la municipalité, l'émotion est forte.

polynesie1ere.fr, Thierry Stampfler et Hiro Terorotua Publié le , mis à jour le

Celui que ses collègues surnommaient Pita travaillait à la direction de la sécurité de Faa'a. Il n’était pas pompier, ni pompier volontaire, puisque dans cette municipalité il n’y a que des pompiers professionnels, qui en théorie appliquent des règles de sécurité précises dans de telles situations.

faaa/inondation
© Ville de Faa'a

Impossible d’en savoir plus. En effet, depuis le drame, la commune a demandé à tous ses employés de ne plus s’exprimer officiellement en signe de respect pour la famille, et en attendant le retour d’Oscar Temaru, lundi. Des images tournées au plus fort des inondations, quelques heures avant le drame, et à l’endroit même où il s’est déroulé, ne laissent pas deviner une situation vraiment périlleuse.

employe mort faa'a
© DR

Sur cette photo publiée sur facebook, on voit Pita avant le drame en capuche verte. Il est entouré par un haut  responsable de l’administration communale et de nombreux témoins. Comme il est visible sur l'image, aucune des personnes en action n’est attachée, et donc sécurisée. Dans l’après-midi, le corps de la victime sera retrouvé à un km de là, dans un canal le long de l’aéroport de Tahiti-Faa'a.

faaa/inondation/lieu accident
© Polynésie 1ère

Sur place, ce samedi 18 février, deux petits bouquets de fleurs ont été déposés sur les lieux de l’accident. Les voisins sont sous le coup d’une intense émotion. Sonia travaille au snack près des lieux du drame. Elle est encore sous le choc.


Des barrières ont été installées en milieu de matinée car la route avait été creusée, vendredi, au moment des recherches. Elle doit désormais être consolidée. Une enquête est ouverte pour rechercher les causes de la mort du jeune homme.

faaa/inondation/lieu accident
© Polynésie 1ère

Retrouvez le reportage complet dans nos journaux télévisés de ce samedi 18 février sur Polynésie 1ère