Extractions d’agrégats : "le Pays doit passer par les comités de suivi"

extractoins
© Polynésie 1ère

C'est un rappel de No Te Aru Tai Mareva. La fédération qui regroupe des associations de protection de l’environnement s’oppose aux quatre arrêtés pris par le ministère de l'Equipement. Ce vendredi 3 mars, association et propriétaires se sont rassemblés pour dénoncer ce procédé.

polynesie1ere.fr, Ismael Tahiata Publié le , mis à jour le

Selon No Te Aru Tai Mareva, ces arrêtés pris par le ministère autorisent quatre entreprises à faire des extractions et un curage dans le lit de la rivière Vaitapu, à Papenoo. Sauf que les comités de suivi n’ont pas été consultés, explique Denis Helme, son président.

blocage riviere


Ce vendredi 3 mars, No Te Aru Tai Mareva s’est rendu dans la vallée de la Papenoo, pour tenter de stopper les extractions. Aux côtés de la fédération, des propriétaires terriens, comme Marc Frogier. L'homme n'est pas content. "On n'a pas tenu compte de nos attentes", a t-il confié.

Marie-Louise, elle, craint pour sa famille. "C'est une bombe à retardement", s'inquiète cette mère de famille.


Le maire délégué de Papenoo s'est également déplacé sur place. Vetea Avaemai est venu pour soutenir ces propriétaires.


Retrouvez le reportage complet du JT :

L'actu en vidéo

Il y a 20 ans, les roulottes s’installaient sur la place Vaiete

Il y a 20 ans, les roulottes s’installaient sur la place Vaiete