Elections européennes, les enjeux pour la Polynésie

élections européennes

Depuis dimanche 31 mars les inscriptions pour les élections européennes sont closes. Pour les partis locaux les enjeux sont multiples. Chacun voit midi à sa porte. Revue de détail.

DC Publié le , mis à jour le

Dans l’hexagone, le vote est prévu le 26 mai. Ce sera le 25 ici en Polynésie.

Ces élections européennes sont les premières élections nationales après les législatives de 2017 et avant les municipales de 2020.

Quels sont les enjeux pour les partis polynésiens ?

Pour le Tapura :
Il s’agit de soutenir le parti présidentiel de « la République en marche » afin de garder des relations privilégiées avec le pouvoir à Paris. A ce titre Tearii Alpha devait être candidat sur la liste en marche, mais l’affaire n’est pas tranchée car les députés et sénateurs du Tapura s’y opposent estimant qu’ils trahiraient leurs engagements auprès de l’UDI.

Pour le Tahoeraa :
C’est un nouveau test pour Gaston Flosse qui a choisi de soutenir la liste Les Républicains. Les résultats locaux de cette liste lui donneront un indicateur de sa popularité.
 
Pour le Tavini :
Le parti indépendantiste a décidé de faire de ce scrutin un réferendum pour l’indépendance en appelant ses sympathisants à glisser un bulletin « maohi nui » dans l’urne. Un résultat qui sera donc compté comme nul, mais ce dernier étant comptabilisé, le tavini espère y voir un indicateur de ses idées.

Marie Christine Depaepe nous explique les enjeux:

les enjeux des élections européennes (FR)

Aita Tarahu en version tahitienne:

les enjeux des élections européennes (TAH)

Le scrutin  aura lieu du 23 au 26 mai dans les 27 Etats membres de l’Union européenne. 

705 euro-députés seront élus pour 5 ans. 79 pour l’ensemble du territoire national.

La clôture des candidatures est prévue le 3 mai. La campagne officielle y compris audiovisuelle va démarrer le 13 mai en Polynésie pour s’achever la veille du scrutin.