Le COPF aura un nouveau président samedi

COPF
© copf

Une élection plus politique que sportive. Le siège est largement convoité. Il pourrait clarifier le rapport de force entre Tauhiti Nena et Edouard Fritch à quelques mois des élections territoriales.

DC TL Publié le , mis à jour le

Comme en politique, une élection est toujours source de tiraillements. En effet avoir la main mise sur le COPF permet de faire avancer ses dossiers. Depuis quelques mois, le divorce est bel et bien consommé entre l’ancienne équipe dirigeante, celle de Tauhiti Nena, et le ministre des sports, le président Fritch lui-même.

L’épisode le plus douloureux est incontestablement la non participation des athlètes tahitiens aux mini-jeux du Pacifique qui débutent la semaine prochaine au Vanuatu.

39 fédérations sont affiliées au COPF. Samedi, ce sont donc ces présidents qui éliront les 13 membres du conseil d’administration. Un CA qui représente au total 5 collèges. Lorsque les 13 membres du CA sont élus, ces derniers se retirent pour proposer un nom à la présidence du comité olympique de Polynésie française.

Samedi l’enjeu est donc de taille. A quelques mois des territoriales, le rapport de force entre Tauhiti Nena et Edouard Fritch va se déplacer  au sein du COPF.