Congrès des maires : inquiètudes et doléances

les maires inquiets
© Polynésie 1ère | Sylviane Terooatea, maire d'Uturoa/ image d'archive

Le congrès des maires s’est ouvert hier à Paris.Comme chaque année, c’est l’occasion pour les élus locaux de faire remonter leurs inquiétudes à l’Etat.

DC VD Publié le , mis à jour le

La centième édition du congrès des maires de France s’est ouverte hier, avec la traditionnelle journée consacrée aux Outre-mer. 
Les maires ultramarins sont inquiets. En particulier à propos de la baisse des emplois aidés et de la baisse des dotations financières aux collectivités locales. Le maire d’Uturoa, Sylviane Terooatea, participe à ce congrès. L’occasion d’interpeller l’Etat sur son rôle aux côtés des élus locaux. Elle tire le signal d’alarme. Les maires ont de plus en plus de responsabilités, de moins en moins de moyens et se sentent abandonnés.

Le maire d'Uturoa demande à l'Etat de tenir ses engagements

Sylviane Terooatea au micro de Valentin Deleforterie d’Outremer 1ère