La caravane du FIFO hors les murs sur le départ

FIFO
© Polynésie la 1ère/ David Chang

Après un bilan "très positif" selon les organisateurs du FIFO, place désormais au FIFO hors les murs. Un évènement permettant de faire vivre les documentaires du festival partout en Polynésie, en Océanie et en France. 

Polynésie la 1ère, DC Publié le , mis à jour le

Vendredi 2 mars, les organisateurs du FIFO ont tenu une conférence de presse à la Maison de la culture pour dresser avant tout le bilan de la 15e édition. Un bilan "très positif" pour la qualité de la sélection mais aussi pour la fréquentation. "Nous avons eu plus de visiteurs que l'année dernière, ils étaient 29 000 à venir au festival et assister aux projections", explique Mareva Leu, déléguée générale du FIFO.


Cette conférence de presse était organisée également pour annoncer le début du ''FIFO hors les murs''. Un évènement débutera par les îles de la Polynésie française avec des projections dans les quatre archipels. Une étape essentielle pour partager la culture océanienne mais aussi pour faire vivre le FIFO tout au long de l'année.

Le FIFO hors les murs a aussi pour objectif d'éduquer la jeunesse polynésienne puisque les films sont diffusés dans les milieux scolaires. "Nos jeunes doivent prendre conscience de leur appartenance à l'ensemble océanien". 


Le FIFO hors les murs sera également à l'Assemblée nationale au cours de cette année. Une initiative de la députée Maina Sage.