La campagne de lutte contre la tuberculose se poursuit

Tuberculose
© CCO

Lancée le 25 juin dernier, la campagne de lutte vise à diminuer le nombre de cas de tuberculose. En Polynésie, 50 à 60 nouveaux cas sont enregistrés chaque année

Polynésie la 1ère ; SM, TD Publié le , mis à jour le

La tuberculose, une maladie contagieuse - lorsque le virus est actif - est devenu un véritable problème en Polynésie Française. 50 à 60 nouveaux cas sont répertoriés chaque année. La Direction de la Santé s'arrache les cheveux, et a donc décidé de lancer une campagne de lutte le 25 juin dernier. 
Car oui, la tuberculose tue encore en Polynésie et dans le monde. Un million de personnes en meurent chaque année, selon l'OMS. 

Pour rappel, une personne d'une quarantaine d'années, victime de la tuberculose, est décédée à Mahina en 2016. Pire encore, le défunt avait contaminé dix membres de sa famille. La direction de la santé est en alerte car deux autres cas de tuberculose multi résistante ont été trouvés, sans lien avec la famille du malade décédé. 
 

C'est ce qu'explique le docteur Lam N'Guyen, responsable du centre des maladies infectieuses et tropicales à la direction de la santé, au micro de Titaua Doom

Pour rappel, la période d'incubation de la tuberculose varie entre 1 et 3 mois. Les symptômes avancés de la maladie sont la perte d'appétit, ou encore les crachats de sang... Le Rifater et le Dexambutol sont les traitements antibiotiques les plus courants pour que les patients puissent retrouver la santé. Pour éviter une recontamination, les patients diagnostiqués doivent faire une déclaration auprès des autorités sanitaires. Ainsi, leur entourage sera dépisté. 

L'actu en vidéo

Les « Jazz ambassadors » en concert ce week end à Tahiti

Les « Jazz ambassadors » en concert ce week end à Tahiti