Bilan politique de l'année 2018

Bilan politique 2018
© Polynésie La 1ère

Noël est terminé, il ne reste plus qu’à célébrer le réveillon de la Saint Sylvestre...L’occasion pour nous de jeter un oeil dans le rétroviseur de l’année 2018 et de dresser un bilan politique.

Polynésie La 1ère Publié le , mis à jour le

Noël est terminé, il ne reste plus qu’à célébrer le réveillon de la Saint Sylvestre...L’occasion pour nous de jeter un oeil dans le rétroviseur de l’année 2018 et de dresser un premier bilan politique. Marie Christine Depaepe a retenu les principaux temps forts.
 

Une année marquée par la victoire haut la main du Tapura aux Territoriales.

Avec sa très large majorité, le président Edouard Fritch peut espérer gouverner pendant cinq ans. Ce n’était pas arrivé depuis 2004. Autre atout majeur : le perchoir est aussi Tapura. Gaston Tong Sang est élu président de l’Assemblée. A l’Assemblée, la réforme des retraites est enfin validée. Pour n’avoir pas voté contre, Angelo Frébault est exclu du Tahoeraa

L’Assemblée valide aussi le projet de budget du pays pour 2019, avec le soutien inattendu de quatre élus "orange". A Tarahoi toujours, le Tahoeraa et le Tavini font bloc contre le projet de toilettage du statut d’autonomie mais leur entente n’ira pas plus loin.

Gaston Flosse remet sur la table son projet de statut associé et demande à la ministre des outre-mer, d’organiser un référendum.
 

Le 25 octobre 2018 : une date historique


Le 25 octobre 2018, Pouvanaa a Oopa est réhabilité 41 ans après sa mort, soit plus de 60 ans après sa condamnation.

 

Mauvaise passe pour Oscar Temaru

Ses comptes de campagne sont définitivement rejetés, il perd son siège à l’Assemblée et devra aussi s’expliquer sur l’affaire radio Tefana.

 

Deux visites ministérielles au fenua auront ponctué l’année

  • Celle  d’Annick Girardin, pour la conclusion des Assises des outre-mer et la mise en place du comité de projet de l’institut sur nucléaire.
  • Celle également du ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin, qui s’est intéressé à la lutte contre le narco trafic dans le Pacifique et à la défiscalisation nationale.

A Paris, le président Macron dévoile les priorités de son quinquennat pour l’outre-mer avec la présentation du Livre Bleu. Il  annonce aussi sa venue en  Polynésie début 2019 pour y présider notamment  le prochain Sommet France Océanie. A Paris toujours, le budget pour l’outre-mer est adopté, il est en hausse de 20%.
 

Le  49ème Forum des îles du Pacifique à Nauru

C’est le principal rendez-vous politique d’Océanie. Avec ce nouveau signe fort envoyé à la France, partenaire incontournable dans la région : après la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie devenues mebre il y a deux ans, Wallis et Futuna devient à son tour membre associé.
 

La tribune de l’ONU à NY

Autonomistes et indépendantistes y défendent à nouveau leur vision de la Polynésie. Sur la question du nucléaire, le Tavini dépose plainte contre les présidents français pour crimes contre l’Humanité. Premier gros écueil sur sa route : la cour pénale internationale de justice ne peut être saisie que par des faits postérieurs à 2002, date de sa création.

bilan politique de 2018