Bac : l'épreuve tant attendue et redoutée de philosophie

Dernières révisions avant le baccalauréat
© Polynesie La1ere | Dernières révisions avant le baccalauréat

Ce lundi 17 juin, les élèves de Première ont ouvert le bal des épreuves du baccalauréat. Demain, mardi, ce sera au tour des Terminales avec l'épreuve tant attendue de philosophie. Une enseignante du lycée Paul Gauguin donne quelques conseils aux bacheliers.

Polynésie la 1ère (MLSF), Abinera Tematahotoa Publié le , mis à jour le

Après les élèves de Première, ce lundi 17 juin, au tour des élèves de terminale à se pencher sur la philosophie mardi matin. Une épreuve très attendue par les 3321 bacheliers de toute la Polynésie française.

Dès 7h30, ils auront à choisir entre trois sujets qui leur seront proposés. La philosophie, une épreuve redoutée par les élèves, du fait de l’importance de son coefficient et la manière dont il faut composer. "Cette épreuve demande de la réflexion et une très bonne méthodologie. On leur demande plus de travailler sur le fond que la forme (...) Il faut bien structurer son devoir, une fois le sujet choisi", confie  Christina Divoux, professeure de philosophie au Lycée Paul Gauguin, qui prodigue quelques conseils aux élèves...
 

Interview


Les élèves en Métropole ont eux planché ce lundi matin sur l'épreuve de philosophie. Parmi les sujets de dissertation : est-il possible d’échapper au temps ? À quoi bon expliquer une œuvre d’art ? Ou encore Reconnaître ses devoirs, est-ce renoncer à sa liberté ? La pluralité des cultures fait-elle obstacle à l’unité du genre ? Les élèves de Polynésie auront eux la surprise des sujets demain matin....