Autorité de la concurrence : la mise au point de Jacques Mérot

Invité : Jacques Mérot – Président de l’autorité polynésienne de la concurrence.
© Polynesie1ere | Invité : Jacques Mérot – Président de l’autorité polynésienne de la concurrence.

Le président de l’Autorité de la Concurrence a invité la presse pour expliquer le fonctionnement de cette structure administrative indépendante.

IR Publié le , mis à jour le

L’autorité de la concurrence est régie par deux textes :

- Une loi de pays qui définit ses pouvoirs simples.
- Une loi nationale qui a été validée par le sénat mais qui est toujours en cours de validation par l’Assemblée nationale.

Elle a une troisième fonction consultative c'est-à-dire qu’elle rend des avis et des recommandations,  mais elle ne peut pas les mettre en œuvre.

Quant à la rémunération de ses agents, l’APC qui est une autorité administrative et indépendante, applique les mêmes principes que ceux de la fonction publique territoriale et d’état, d’où les supposés écarts de salaires constatés.

Jacques Mérot nous en dit plus :