Au moins 340 kg de cocaïne saisis sur un voilier à Apataki

cocaïne Apataki voilier
© Teanuhe Tevaria Turihono Piritiana | Au moins 340 kg de cocaïne ont été saisis à bord d'un voilier, à Apataki.

Les douanes ont saisi au moins 340 kg de cocaïne sur un voilier, à Apataki (Tuamotu). Mais les autorités pensent atteindre la tonne en démontant le bateau.

L. G, H. B Publié le , mis à jour le

Mercredi 29 mai, au moins 340 kg de cocaïne ont été saisis à bord d'un voilier, à Apataki (Tuamotu). Mais les autorités pensent atteindre la tonne en démontant le bateau. 

En décembre 2017, après une vente aux enchères, le nouveau propriétaire d'un catamaran saisi à Arue, avait retrouvé un pain de cocaïne en effectuant des travaux de rénovation. 

Le voilier arrivant de Puka-Puka, faisait route vers Tahiti. Il a du s'arrêter à Apataki, suite à avarie moteur. Les gendarmes auraient alors demandé à la police municipale de l'atoll de contrôler le navire. C'est à ce moment-là que 340 kg de poudre blanche ont été découverts.

A bord, trois marins, dont le capitaine de nationalité italienne, ont été interpellés. Ils sont acheminés par avion vers Tahiti, avec la drogue saisie.

La navire quant à lui, a été ramené sur Tahiti où il doit être démonté.

saisie cocaïne voilier apataki
© NATHALIE BOUREZ/POLYNESIE LA 1ERE | Le voilier, ramené aux quais de Papeete où il va être démonté.
L'info n'était pas officielle.:Elle le devient ce samedi avec la déclaration du procureur de la République. Hervé Leroy a reçu la presse Polynésienne en début d'après midi   pour donner quelques détails sur la saisie de cocaine à ApatakiI mercredi dernier. 436 kilos de drogue ont été trouvées à bord d'un voilier qui arrivait du Panama.4 individus sont en garde à vue. Le reportage de Ismaël Tahiata et Hubert Liao

L'actu en vidéo

TH : C'était aujourd'hui la journée mondiale sans plastique, force est de constater qu’en Polynésie, les résistances sont encore coriaces.

C'était aujourd'hui la journée mondiale sans plastique, force est de constater qu’en Polynésie, les résistances sont encore coriaces.