L'agresseur du papi mis en examen

Justice
© AFP

L'homme qui a agressé un papi à son domicile, le 21 décembre dernier, a été mis en examen pour "vol avec violences ayant entrainé la mort". Il risque la perpétuité.

polynesie1ere.fr Publié le , mis à jour le

Le jeune homme de 21 ans a été présenté à un juge d'instruction ce mercredi après-midi. Arrêté et placé en garde à vue en début de semaine, l'agresseur, qui a avoué les faits, a finalement été mis en examen pour "vol avec violences ayant entrainé la mort".

En effet, suite à l'agression, le papi de 83 ans a été hospitalisé. Le matahiapo a dû subir une opération qui lui a coûté la vie.  Le suspect, déjà condamné deux fois pour vol, risque la perpétuité. Le parquet a demandé son placement en détention provisoire.


Retour sur les faits

Quartier résidentiel de Pirae. Mercredi 21 décembre. En pleine journée, un retraité de 83 ans sort de sa maison, alerté par les cris des chiens des voisins. Par surprise, son agresseur lui assène un premier coup et le met K.O. Il rentre dans la maison, dérobe un téléphone, des cartes bancaires et deux chéquiers. Lorsqu’il sort, le matahiapo est encore en train de reprendre ses esprits. L’agresseur lui assène alors deux violents coups de pieds à la tête.

Le retraité est découvert par sa femme, gravement blessé : un traumatisme crânien et une vertèbre fracturée, justifiant 90 jours d’ITT. Ses blessures nécessitent une opération chirurgicale dix jours plus tard, au cours de laquelle la victime décède. Bien que les enquêteurs l’aient entendu avant son décès, la victime ne se souvient de rien, même pas du visage de son agresseur.
Mais l’agresseur présumé, âgé de 21 ans, est retrouvé grâce au téléphone. Il est arrêté lundi 9 janvier, à Hitia’a o te ra.

Regardez la déclaration du procureur, Hervé Leroy


Retrouvez le reportage dans nos journaux télévisés de ce mercredi 11 janvier sur Polynésie 1ère