7 jeunes polynésiens adjoints de sécurité

7 nouveaux auxiliaires de sécurité
© Haut Commissariat

La cérémonie de sortie de la 4 ème promotion des adjoints de sécurité de la police nationale en Polynésie française à eu lieu ce matin. 7 jeunes recrues assisteront les gardiens de la paix dans leurs missions.
 

DC avec communiqué haut commissariat Publié le , mis à jour le

Ce sont sept jeunes polynésiens qui ont été formés pendant trois mois au Centre Régional de Formation de la Police Nationale afin d’intégrer l’ensemble des compétences requises pour exercer le métier de policier. Les élèves de cette promotion se sont révélés particulièrement motivés et ont obtenu de brillants résultats, à la plus grande satisfaction de leurs formateurs.
Dans son discours Raymond YEDDOU a notamment salué le parcours de ces jeunes policiers, qui ont fait le choix de servir la police en Polynésie française « un choix honorable, infiniment respectable dont vous pouvez être fiers et dont vous devrez être dignes ».

Devant sa famille, le major de promotion M. Tareva PAOAAFAITE, a été chaleureusement félicitée par les autorités qui lui ont remis un présent en récompense pour son parcours et l'ont incité à poursuivre par son travail dans cette voie de l'excellence.

7 nouveaux adjoints de sécurité
© Haut commissariat

L’enseignement dispensé au centre régional de formation de la police nationale alterne des formations aux techniques et à la sécurité en intervention, le maniement et l’utilisation des armes, mais aussi, des formations à la déontologie policière, au code pénal et au code de procédure pénale.

Dès lundi prochain, ces jeunes polynésiens, recrutés pour une durée maximale de 3 années renouvelable 1 fois, seront affectés au sein de la Direction de la Sécurité Publique, de la Direction de la Police Aux Frontières et du Centre Régional de Formation de la Police Nationale en Polynésie.

Ils assisteront les gardiens de la paix dans leurs missions de voie publique et pourront aussi être chargés de l’accueil du public. Pendant cette période, ils auront la possibilité de passer le concours de gardien de la paix et intégrer, ainsi, en qualité de titulaire, la Police Nationale.
 

L'actu en vidéo

Polémique autour du tourisme en Nouvelle-Calédonie