Pose de la première pierre de la chapelle de l'hôpital

Pose 1ère pierre chapelle CHPF
© Présidence |

Le président Edouard Fritch a procédé, lundi 5 décembre à la pose de la première pierre du lieu de recueillement œcuménique du centre hospitalier. Le bâtiment pourra acceuillir 55 personnes. Les travaux, d'un montant de 110 millions cfp devraient s’étendre sur une période de dix mois.

Polynésie 1ère Publié le , mis à jour le

Attendu par les fidèles de toutes confessions religieuses qui vont à l’hôpital pour des soins ou pour rendre visite un proche, mais également par le personnel du CHPF, cet espace sera avant tout un lieu de prière et de recueillement.
 
S’adressant à l’ensemble des représentants des différents cultes et communautés religieuses, le Président a indiqué qu’il comptait sur l’engagement de ces représentants et sur le dialogue inter religieux pour organiser au mieux, en lien avec l’hôpital, l’utilisation de ces locaux mis à disposition des patients, des familles et du personnel, afin qu’ils puissent y trouver recueillement et réconfort spirituel.
 
Le projet architectural, a été conçu et dessiné par l’architecte Dominique Touzeau. Il prévoit un bâtiment, pouvant accueillir 55 personnes, implanté au milieu d’un espace végétalisé et minéralisé en retrait des bruits de la ville. Le toit en forme de coupole sera percé en son centre d’un puits de lumière permettant de profiter du ciel tant diurne que nocturne. Un petit bassin est également prévu.
 
Le président a précisé que le gouvernement avait décidé de lancer cette construction, sur fonds propres, pour un montant de 110 millions Fcfp, et ce suite aux difficultés financières qui ont conduit l’hôpital à suspendre tout investissement de 2011 à 2014. Les travaux devraient s’étendre sur une période de dix mois.