Pas au complet, l'autorité de la concurrence pas encore opérationnelle

Jacques Merot au CESC
© cesc

Le président de l'autorité de la concurrence en Polynésie française, Jacques Mérot, s'inquiète. Son travail n'avance pas. Et pour cause, les cinq membres du bureau ne sont pas encore nommés. Donc, il est bloqué.

E.Tang / A. Tematahotoa Publié le , mis à jour le

Actuellement, le président de l'autorité de la concurrence est dans la phase de recrutement. Les appels à candidature sont terminés.
Ensuite, il lui faudra travailler le règlement intérieur, la charte de déontologie et préparer le budget. Mais pour l'instant, l'autorité de la concurrence est bloquée, entravée, car son président est bien seul pour la diriger alors qu'elle doit être opérationnelle le 1er juin 2016.
S'il a beaucoup de rendez-vous avec les entrepreneurs du fenua, Jacques Mérot ne peut les informer que partiellement sur le droit de la concurrence.

Jacques Mérot est au micro d'Abinera Tematahotoa :

autorité de la concurrence isolée