Papeete : la mécanique comme outil de prévention et d'insertion

Papeete : la mécanique comme outil de prévention et d'insertion
© Ville de Papeete

Des jeunes du quartier Temauri village à Titioro suivent depuis quelque temps une formation sur "la mécanique comme outil de prévention". De quoi les garder dans le droit chemin.

E.Tang /Ville de Papeete Publié le , mis à jour le

La mécanique comme support de prévention aux conduites à risques. C'est le thème de la formation initiée et coordonnée par la ville de Papeete en faveur d'une trentaine de jeunes des quartiers de la capitale. Dangers de la consommation d’alcool et de stupéfiants, risques de la vitesse et du non-respect du code de la route, avantages d’une approche raisonnée de la transformation éventuelle des engins, ou encore utilité du port du casque et du principe de voir et être vu la nuit notamment, autant de notions qui sont inculquées à ces jeunes.

Mais des notions abordées de manière ludique, à travers des ateliers qui leur apportent des rudiments de mécanique, nécessaires à l'entretien de leur moyen de locomotion (vélo, deux- roues, voiture).
Ces jeunes reconnaissent volontiers que même si la formation n'est pas rémunérée, elle n'en est pas moins appréciable : "Au moins, il y a de la connaissance ici, même si on n'est pas payé. C'est cher la connaissance", affirme l'un d'entre eux, appuyés par ses camarades.

Insertion professionnelle


"Les sortir de leur quartier, renforcer le lien social, cela a toujours été mon objectif. D'abord, on crée ce lien avec eux, puis on va plus loin dans notre volonté de leur ouvrir des horizons nouveaux", a rappelé le maire de Papeete, qui est venu les voir ce matin, "agréablement surpris par la motivation des jeunes gens et leur volonté d'apprendre et de se prendre en mains".
"Cela contraste fortement avec l'image de jeunes violents et les bagarres de rues que l'on a vues ces derniers temps. Il y en a aussi beaucoup d'entre eux qui restent dans la "normalité" si on peut dire...", a-t-il ajouté.
Ce projet poursuit aussi un objectif d’insertion professionnelle. Il est prévu, à la fin de cette action, d'accompagner ceux qui le désirent dans leurs démarches de recherche d’une formation qualifiante dans ce domaine.
Papeete : la mécanique comme outil de prévention et d'insertion
© Ville de Papeete
Papeete : la mécanique comme outil de prévention et d'insertion
© Ville de Papeete
Papeete : la mécanique comme outil de prévention et d'insertion
© Ville de Papeete



Les dates et les lieux

- Ces ateliers concernent les jeunes issus des quartiers prioritaires de Papeete, âgés de plus de 16 ans, actuellement déscolarisés et sans emploi et possédant de préférence un deux-roues ou un vélo. Cinq groupes de six jeunes ont ainsi été constitués, soit un total de 30 personnes.

- D’une durée de 30 heures hebdomadaires, les ateliers d’initiation à la mécanique se déroulent du lundi au vendredi, de 8 heures à midi et de 13 heures à 15 heures.
         Cinq sessions ont été mises en place :

·                   Estall (Taunoa) : du 11 au 15 janvier
·                   Temauri village (Titioro) : du 18 au 22 janvier
·                   La Mission : du 1er au 5 février
·                   Puatehu (Titioro) : du 8 au 12 février
·                   Vaininiore : du 15 au 19 février

- D’un coût total de 1 175 000 CFP TTC, cette action est financée à 100 % par le Contrat de Ville.

L'actu en vidéo

Mondial 2019 : les bleues décrochent une victoire laborieuse face au Nigéria

Mondial 2019 : les bleues décrochent une victoire laborieuse face au Nigéria