Putai Taae condamné à deux ans d'inéligibilité

Putai Taae

Le maire de Papara a été condamné à 2 années d'inéligibilité mardi 7 mai. Il comparaissait devant le tribunal correctionnel.  

Polynésie la 1ère Publié le , mis à jour le

Le maire de Papara, Putai Taae, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, 2 millions d'amende en 2 ans d'inéligibilité avec exécution provisoire pour prise illégale d'intérêt et recel d'abus de confiance. Une affaire qui concerne le versement de fonds publics à l'association Ia Ora Papara dont il était le président d'honneur.

Putai Taae a donc perdu ses fonctions de maire et de représentant à l'Assemblée de Polynésie. Une décision irrévocable, même en cas d'appel. Le Haut Commissaire de la République, lui signifiera la décision dans un délai de 10 jours. Un coup dur pour le conseil municipal qui devra être renouvelé. 

Trois autres prévenus ont été relaxés et deux autres ont écopé de peines allant de 100 000 cfp, à 18 mois d'emprisonnement avec sursis.

Ainsi, Jean Torohia absent aujourd'hui, écope de 12 mois de prison avec sursis, un an d'inéligibilité et interdiction d'exercer une activité sociale pour une durée de 5 ans. 

Charles Villierme, trésorier de l'association, est lui condamné à 18 mois de prison avec sursis, 200 000 cfp d'amende, 2 ans d'inéligibilité et interdiction d'exercer une activité sociale pendant 5 ans.

Sonia Punua est condamnée à 100 000 cfp d'amende.

Gaston Tunua, Ralph Sanford et Avae Taaroarii sont relaxés. 
 


 

L'actu en vidéo

l’empire de la perle, le parcours de l’empereur de la perle

l’empire de la perle, le parcours de l’empereur de la perle