Le projet d'îles flottantes s’invite aux territoriales

Valentina Cross à la conférence de presse du Tāvini Huira’atira
© MD

Un an quasiment jour pour jour après la signature du protocole d’accord entre le ministre du logement, de l’aménagement et de l’urbanisme Jean-Christophe Bouissou et des investisseurs, le projet d'îles flottantes se précise. Le site retenu serait le lagon d’Atimaono.

IR, MD Publié le

La conseillère municipale de Teva i Uta Valentina Cross a profité de la conférence de presse du Tāvini Huira’atira lundi 29 janvier pour s’exprimer sur le projet d’îles flottantes.

Le maire de la commune n’aurait demandé ni l’avis du conseil municipal, ni celui de ses habitants. Elle explique l’importance du lagon pour les pêcheurs mais aussi pour les sportifs polynésiens dont beaucoup sont originaires de Mataiea.

Valentina Cross répond à Maruki Dury

Valentina Cross sur le projet ile flottante


 
La conseillère municipale de Teva i Uta serait aussi entrée en contact avec l’homme d’affaire polynésien Marc Collins, l’un des promoteurs du projet, et celui-ci aurait accepté de le présenter à la population de Mataiea pour, selon elle, « en connaître tous les tenants et les aboutissants ».