Nathalie Salmon au Salon du livre de Paris

N. Salmon
© Présidence

La jeune polynésienne auteur de « Je suis née morte » part à la rencontre des lecteurs de la métropole. Elle fait partie de la petite délégation d’écrivains polynésiens qui s'est envolée pour Paris afin de présenter leurs oeuvres.

Mario Leroi
Publié le , mis à jour le

A l’occasion de l’inauguration du Salon du livre les auteurs et éditeurs polynésiens ont eu la visite de Brigitte Girardin, représentante spéciale des autorités de la Polynésie française à Paris et Gérald Huioutu, chef du service de la Délégation de la Polynésie française sur le stand Océanie.
L’échange le plus émouvant a été sans conteste celui avec Nathalie Heirani SALMON-HUDRY, auteure du remarquable ouvrage « Je suis née morte » devenu best-seller à Tahiti quelques mois seulement après sa sortie.

La jeune femme y décrit avec gravité mais aussi humour sa condition d’handicapée suite à une erreur médicale à sa naissance. Un livre émotion qui bouleverse ses lecteurs. Un livre destiné à rappeler que la personne handicapée est avant tout « une personne normale » comme le martèle Nathalie Heirani Salmon-Hudry. Celle-ci a d’ailleurs dit à Brigitte Girardin que nombre de progrès pourraient être faits pour améliorer les droits et conditions de vie des handicapés en Polynésie française.

Gérald Huioutu s’était rendu, par ailleurs, à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, mercredi soir, où avait lieu une présentation d’auteurs océaniens parmi lesquels les Polynésiens Emy-Louis Dufour et Nathalie Heirani  Salmon-Hudry. Celle-ci a particulièrement ému l’assistance par la qualité de son intervention.

Auteurs polynésiens
© Présidence
Nathalie est accompagnée de Christian Robert son éditeur, Flora Devatine et Emy-Louis Dufour sont les autres auteurs polynésiens présents au salon du livre.
Après Paris, Nathalie et sa maison d'édition participeront également au 1er salon du livre océanien à Rochefort, du 28 au 30 mars.


Source communiqué de la Présidence

L'actu en vidéo

loma Spitz, un mythe de la chanson polynésienne s’en est allée

loma Spitz, un mythe de la chanson polynésienne s’en est allée

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête