[Mise à jour] Le frère de Laurent Bourgnon continue les recherches sur l'atoll de Toau

Une équipe de Polynésie1ère s'est rendue sur l'atoll de Toau
© Alexandre Le Quéré, Polynésie 1ère

Depuis vendredi soir, Yvan Bourgnon inspecte chaque parcelle du lagon de l'atoll de Toau. Un plongeur a fait le déplacement depuis Raiatea pour participer aux recherches en eaux profondes. De son côté, le haut-commissariat annonce l'interruption des recherches par moyens dirigés

Teiva Roe
Publié le , mis à jour le

Yvan Bourgnon s'accroche. Il ne veut pas entendre ceux qui veulent l'empêcher d'espérer, ceux qui veulent jouer les Cassandre. Le frère de Laurent Bourgnon veut tout faire pour le retrouver, être sûr d'avoir tout tenté.

Il n'y a toujours aucune trace du navigateur disparu. Deux voiliers, Kilian et Zouk, ont pu se rendre sur place pour aider aux recherches.

A Fakarava, les bateaux sont restés à quai. L'atoll a pourtant été ravitaillé en essence samedi dans la journée. Mais selon le maire de Fakarava, Tuhoe Tekurio, après trois jours de recherches, la majorité des volontaires a perdu espoir. Néanmoins, samedi soir, le "Jambo" est revenu sur Fakarava pour être ravitaillé en essence. Des habitants de l'atoll sont sur le bateau de Laurent Bourgnon et apportent leur aide.

La page Facebook d'Yvan Bourgnon nous apprend que l'équipe a pu avancer dans les recherches. Ils ont pu fouiller la majeure partie de la zone Est de Toau. "Seule la partie du platier face au large restait inaccessible aux zodiacs à cause du clapot qui s'était levé avec le vent, l'accessibilité à pied de cette partie s'est révélée des plus difficiles. Mais l'alizé est retombé, il devrait permettre à l'un des deux zodiacs d'accéder demain, lundi, au plus près du platier par le large"

Ce dimanche, l'équipe d'Yvan Bourgnon scrute le fond de l'eau. Un plongeur aguerri de Raiatea, très à l'aise en eaux profondes, est arrivé à Fakarava samedi soir. Il plonge ce dimanche pour tenter de retrouver le corps de Laurent Bourgnon. Il peut plonger jusqu'à 100 mètres de profondeur comme le faisait Laurent Bourgnon. Très peu de plongeurs en sont capables.

Après plusieurs jours sans nouvelles de Laurent Bourgnon, l'équipe de recherches reste très motivée. A l'image d'Yvan Bourgnon : "S'il a dérivé et que c'est un Bourgnon, il s'accrochera à la vie". Coûte que coûte

[Mise à jour]
Le dimanche 28 juin, dans un communiqué, le haut-commissariat de la République a confirmé l'interruption des recherches par moyens dirigés

"Compte tenu de l’excellente qualité météorologique propice aux recherches, de la qualité des investigations nautiques et aériennes qui ont été réalisées sur les zones de recherches, compte tenu également de la connaissance précise de la position initiale et des horaires de la plongée, de la concordance des différents calculs de dérives (théorique et locale), et aussi des équipements visibles portés par M. Laurent Bourgnon lors de sa disparition (combinaison orange et jaune sur fond noir et parachute de remonté orange), le MRCC considère que la poursuite des recherches serait vaine. Dès lors, le haut-commissariat de la République en Polynésie française a confirmé ce jour l’interruption des recherches par moyens dirigés"



La carte du lieu des recherches entre les trois Atolls

Posted by Yvan Bourgnon on dimanche 28 juin 2015

Ça c'est pas de chance ! ... alors que justement le temps compte, de nombreux bateaux n'ont pas pu se joindre aux é...

Posted by Yvan Bourgnon on dimanche 28 juin 2015


Les recherches sur l'atoll de Toau vendredi

Tous nos articles liés à Laurent Bourgnon sur : http://polynesie.la1ere.fr/laurent-bourgnon