Une production clandestine de Komo Puaka démantelée, 700 litres détruits

Komo Puaka Mahina 1
© Gendarmerie

Une production clandestine d’alcool artisanal a été découverte ce lundi par la brigade de gendarmerie de Arue. Plus de 700 litres de komo puaka ont été détruits.

M.D ; d'après communiqué ; Polynésie 1ère Publié le , mis à jour le

C’est un contrôle routier effectué par la police municipale d'Arue qui a mis les agents sur la piste. Dimanche 25 septembre, sur le route de la pointe Vénus à Mahina, un pilote de cyclomoteur âgé de 17 ans est arrêté en possession d’un bidon contenant 7 litres de boissons alcoolisées de fabrication artisanale. L'intéressé est conduit auprès d'un officier de police judiciaire de la gendarmerie à la brigade d'Arue. Il avoue consommer régulièrement du "Komo Puaka" et communique l’adresse de ses fournisseurs.

Deux individus de 17 et 25 ans ont été interpellés

Dès le lendemain lundi, les gendarmes procèdent à des perquisitions au domicile des personnes soupçonnées. Ces opérations permettent la découverte de nombreux fûts contenant au total 713,5 litres d’alcool de fabrication artisanale. Les deux mis en cause, âgés de 17 et 25 ans, sont interpellés et convoqués devant le délégué du procureur.

Komo Puaka Mahina 2
© Gendarmerie
La boisson alcoolisée est détruite par chavirement sur directives du magistrat de permanence au parquet de Papeete. Le procureur de la République rappelle que ces opérations de lutte contre la production illicite de boissons alcoolisées s'inscrivent dans les directives données par le parquet de Papeete.

Elles sont destinées à lutter contre les consommations excessives d'alcool et visent à préserver la santé publique et en particulier à protéger les mineurs. Il convient également de rappeler que pendant la grossesse, la consommation d'alcool entraîne de graves conséquences sur la santé des enfants à naître.
Komo Puaka Mahina 3
© Gendarmerie