Les professeurs d'école boycottent la notézine

ecole
© Polynésie 1ère

Les instituteurs ne veulent plus distribuer la notézine. L’information fait la une de la Dépêche de Tahiti. Deux syndicats de l’enseignement primaire, le STIP et le SNUIPP FSU ont saisi le ministre de l’Education.

Pierre-Emmanuel Garot
Publié le , mis à jour le

La campagne de lutte contre la filariose a débuté cette semaine officiellement mais dans la pratique, il faut encore attendre la semaine prochaine pour voir les écoliers avaler les comprimés de Notézine. De nombreux instituteurs ne veulent pas le faire cette année.

Et pour cause, en 2013, une enfant de Paopao, à Moorea, a été partiellement paralysée après avoir ingéré le médicament. Les parents ont porté plainte contre le directeur de l’école, son adjointe et l’institutrice.

Pour les syndicats, le risque est trop grand. Ils veulent que des personnels de santé se chargent de faire ingérer les cachets aux écoliers. Le ministère de l’Education ne leur a pas encore répondu.