Les gendarmes recherchent des victimes d'escroquerie liée à l'export de vanille

course poursuite

Après accord du procureur de la République, la gendarmerie veut identifier les potentielles victimes d'une escroquerie ou tentative d'escroquerie dont le but était d'obtenir des fonds dans le domaine de l'export de vanille vers des pays étrangers comme la Chine, le Japon, ou la Nouvelle-Zélande.

E.Tang/Gendarmerie Publié le

La gendarmerie lance donc un appel aux personnes ayant été "approchées et ayant traité aux fins d'investissement dans l'export de la vanille avec les sociétés RPIC (Ragitua Pacific Island Compagny) ou Hotuiva Export, et qui estiment avoir été victimes d'actes frauduleux et en subissent un quelconque préjudice".
Toutes ces potentielles victimes sont ainsi priées de bien vouloir se manifester auprès du centre opérationnel de la gendarmerie
(CORG) en composant le 17 (ou le 40 50 72 09 depuis Papeete ou Pirae).