Les exportations de nono repartent à la hausse

Les exportations de nono repartent à la hausse
© Polynésie 1ère

La perle et la vanille continuent de perdre des points, mais le noni a grimpé de 89% en valeur d'exportation sur la période de janvier à avril. Un bon record, après quelques années de vaches maigres, de 2005 à 2010.

E.Tang / N.Szilagyi Publié le , mis à jour le

Il n'a peut-être pas le goût ni l'odeur, mais ce serait un puissant antioxydant et c'est là dessus qu'il gagne. Le petit fruit tout vert "nono" devenu marque Noni en 1996 après l' ouverture de la société Morinda à Mataiea, s'exportait à raison de 8 000 tonnes en 2000. Puis ce fut la dégringolade après l'euphorie jusqu'en 2005. Depuis, les chiffres stagnent pour atteindre difficilement 2000 tonnes en 2012.


230 millions


Nouvelle traversée du désert jusqu'à cette année, où les ventes semblent repartir grâce à la politique de marketing du géant Morinda, installé dans l'Utah. La société est désormais très présente sur le marché asiatique.
Le noni a rapporté 230 millions cfp depuis le début de l'année. Une nouvelle qui a redonné le sourire aux petits producteurs.

Vatea Quesnot, de "Royal Tahiti Noni", parle de l'atout principal du noni, et de ses bienfaits (financiers) pour les petits producteurs :