Le personnel du SEFI victime du succès des CAE ?

CAE
© Polynésie 1ere

La CSTP/FO et O Oe To Oe Rima dénoncent la gestion du Service de l'emploi, de la formation et de l'insertion professionnelle. Le personnel croule sous les demandes de CAE, les contrats d'accès à l'emploi. Le dispositif a eu tellement de succès que les agents se sont retrouvés débordés !

E.Tang / A.Le Quéré Publié le , mis à jour le

Les syndicats demandent la mise en place d'une réflexion sur les missions de l'agence. Selon eux, le personnel du SEFI aimerait pouvoir conseiller correctement les demandeurs d'emploi, plutôt que de faire de l'administratif. En effet, il doit traiter et gérer 3000 dossiers, d'autant que le budget 2015 du Pays prévoit d'abonder le financement des CAE de 500 millions cfp ! Les demandeurs de CAE seront encore plus nombreux mais certainement pas le personnel du SEFI.

Ronald Terorotua, du syndicat O Oe To Oe Rima, est interrogé par Alexandre Le Quéré :

grève Sefi


La rencontre, hier, entre la ministre du Travail et du Dialogue social, Tea Frogier, n’a pas abouti à un accord. Après une discussion d’une durée de cinq heures, au cours de laquelle la ministre du Travail a relevé que "nombre de points abordés dans ledit préavis de grève ne pouvaient être considérés comme des revendications professionnelles susceptibles de justifier le recours au droit de grève, s’agissant de mesures d’organisation et de gestion d’un service, voire des modalités d’application d’une loi du Pays telles que définies par l’Assemblée de la Polynésie française, les représentants du personnel ont décliné les propositions qui leurs ont été faites sur les points jugés acceptables".
 
Autre préavis de grève, celui déposé, vendredi, par la CSIP dans les stations Total, Mobil, Shell et dans les sociétés STDO, STDP et SOMSTAT. Une rencontre entre le syndicat et la société Pétropol est prévue à 14h. Si aucun accord n’est trouvé, le secteur pétrolier pourrait être perturbé à partir de jeudi.


À LIRE AUSSI

L'actu en vidéo

Rétrocession des terrains militaires, pourquoi ça traîne encore ?

Rétrocession des terrains militaires, pourquoi ça traîne encore ?