Le patrimoine marin au centre des débats du CESC

Patrick Galenon
© Polynésie 1ère | Patrick Galenon

Les  élus de la troisième institution du pays se sont prononcés sur l’exploitation des ressources maritimes de la Polynésie

Lai Temauri, Heipua Teuira-Van Bastolaer Publié le , mis à jour le

Quel est l’avenir de la Polynésie Française face à une gouvernance durable de son patrimoine marin ?

Un rapport étudié hier par les membres du Comité économique, social et culturel. Au début du mois prochain, le Président du CESC, Angélo FREBAULT, présentera ce rapport d’auto saisine à l’assemblée des présidents des Conseils économiques, sociaux et environnementaux des Régions de France et d’Outre-mer.

Patrick Galenon, le rapporteur, s’inquiète des conséquences du projet aquacole de Hao sur le lagon. Il a regretté l’absence des représentants du pays et de l’Etat à la présentation d’hier. Il est au micro de Heipua Teuira-Van Bastolaer :

galenon


Hier matin, au Conseil économique social et culturel, les discussions portaient sur la question des remblais illégaux sur le littoral. Le projet de loi du Pays vise à régulariser la situation de propriétaires qui ont fait construire des remblais sans autorisation. Le Pays propose à ceux qui ont fait bâtir avant le 15 octobre 2009, de devenir propriétaires d’ici 2 ans, en échange du paiement de toutes les indemnités dues.

Les débats ont été très animés voire houleux et le projet de loi du pays a finalement été adopté.