Le message d'adieu d'Yvan Bourgnon à son frère : « Je t’aime frérot »

Les frères Bourgnon remportent la Transat Jacques Vabre en 1997. Laurent, à droite regarde fièrement son petit frère Yvan.
© DR | Les frères Bourgnon remportent la Transat Jacques Vabre en 1997. Laurent, à droite regarde fièrement son petit frère Yvan.

Jambo vient d'arriver à Tahiti. Le temps du recueillement est venu pour Yvan et sa famille. Sur sa page facebook, Yvan transmet un message d'adieu très poignant à son frère

Polynésie 1ère Publié le , mis à jour le

"Le chagrin est immense et notre seul réconfort est de te savoir parti exactement comme tu l'avais imaginé, sans traces, dans une véritable passion des profondeurs bien au delà du bonheur que tu avais sur l'eau. " écrit Yvan Bourgnon sur sa page facebook.

Charles et Suzon n' ont que deux fils, deux garçons tous deux passionnés de voile, tous deux amoureux de la mer depuis leur plus jeune âge. Leurs parents eux-même ont beaucoup navigué à bord du voilier familial "Peemorpen" (tête de cochon en breton). Yvan Bourgnon revient sur cette complicité entre frères : "On a jamais su se dire que l'on s'aimait, que l'on avait besoin l'un de l'autre, pourtant on était en communion parfaite. Quand on gagnait des courses ensemble nos gestes étaient coordonnés, pas besoin de parler: on avait trouvé notre potion magique à nous. Je sais maintenant où j'ai puisé toute cette détermination et ce mental inébranlable."

Après la voile et le monde de la compétition, Laurent  s' est retiré en Polynésie depuis huit ans pour se consacrer davantage à sa famille. Il organisait des croisières plongée à bord de son catamaran "Jambo", ce qui lui permettait d'allier sa passion et son travail : la plongée sous-marine. L'atoll de Toau aux Tuamotu était son préféré. Laurent aimait particulièrement plonger au milieu de  cette passe de Otugi. En "paumotu" (langue des tuamotu), cette passe porte le nom de Fakahuna, ce qui veut dire « se cacher » ou "cacher". Cette fois-ci la mer a bel et bien choisi de te "cacher"...

Le plus dur est pour ceux qui reste poursuit Yvan Bourgnon : "Que fais tu de tout l'amour que l'on a pour toi ? Celui de Lou, de Basile, de Justine, de Jules, de Caroline, de nos tendres parents qui nous ont tout donné et de tous ceux qui t'aiment. Moi qui n'ai jamais connu une telle souffrance par le passé, tu m'auras fait découvrir celle qui me manquait; mais as-tu oublié que l'on avait encore besoin de ton amour ?"

"Je t'aime frérot" conclut-il. Les frères Bourgnon, ou l'amour plus fort que tout. Yvan l'a prouvé au travers de toutes ses recherches entreprises pour retrouver son frère depuis son arrivée en Polynésie. Aujourd'hui, une page difficile se tourne dans le livre des Bourgnon. La mer a gardé pour elle un grand marin...

Le message complet d'Yvan Bourgnon sur sa page facebook :

"Jambo" fait route vers Tahiti, il est 5h30 et l'on vient d'arrêter les recherches. Ce n'est pas un hasard si la pleine...

Posted by Yvan Bourgnon on jeudi 2 juillet 2015

Retrouvez tous nos articles sur Laurent Bourgnon : http://polynesie.la1ere.fr/laurent-bourgnon

L'actu en vidéo

Le rahui permet à Teahupoo de gérer ses ressources marines

Le rahui permet à Teahupoo de gérer ses ressources marines