La Polynésie à l’honneur lors des fêtes maritimes internationales à Brest

Caroline Tang
© Service de communication de la Présidence | Caroline Tang et le maire de Brest

La Polynésie sera invitée d’honneur des prochaines fêtes maritimes internationales qui se dérouleront à Brest du 13 au 19 juillet prochain. Ces festivités réunissent, tous les quatre ans, les plus beaux vieux gréements du monde entier.

Hélène Harte
Publié le , mis à jour le

La dernière édition avait  accueilli 750 000 visiteurs, 1 500 voiliers et 9 000 marins. Caroline Tang, Déléguée de la Polynésie française était
hier à Brest, où elle a été reçue, notamment, à l’hôtel de ville par François Cuillandre le maire de la cité du Ponant.
Dans un récent courrier, le Président Edouard Fritch avait confirmé la participation polynésienne. Caroline Tang a indiqué au maire de Brest que tout serait, effectivement, mis en œuvre pour que le village polynésien soit à la hauteur de l’événement.
 
D’ores et déjà, les organisateurs, en concertation avec la délégation de la Polynésie française à Paris, se sont rapprochés des nombreuses associations polynésiennes de Bretagne, à commencer par Breizh Polynesia, présidée par Gérard Deshaye.
Si tout n’est pas encore arrêté,  de nombreux ateliers de découverte de la sculpture, du tatouage, de la danse et plus largement  de la culture polynésienne seront mis en place. Des démonstrations de va’a et de Paddle auront lieu sur le plan d’eau adjacent. Par ailleurs, des activités inspirées des jeux du Heiva seront proposées au public.
 
Un programme très riche

Caroline Tang a eu une importante réunion avec les dirigeants de Brest Evénements nautiques, qui a en charge l’organisation de cette grande fête. Ensemble, ils ont échangé sur les moyens d’enrichir le programme polynésien qui devrait être finalisé début 2016.
L’idée de conférences sur les migrations polynésiennes est envisagée. Tout comme pourrait l’être un chantier naval qui verrait le début de la construction d’une pirogue polynésienne grâce aux techniques ancestrales.
 
En outre, les liens, déjà étroits, entre Brest et la Polynésie au travers des activités de l’Ifremer et du Criobe (Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l'Environnement) par exemple, seront valorisés.
 
Caroline Tang a, ensuite, été accueillie au Conservatoire botanique national de Brest, par Dominique Dhervé, le directeur général. Une visite du parc qui s’étend sur  plusieurs hectares et des serres pédagogiques, divisées en quatre zones climatiques, a été organisée. Ce conservatoire s’est spécialisé dans la protection des espèces végétales en voie de disparition et sa direction a émis le souhait de collaborer, à ce propos, avec la Polynésie française.

Source : communiqué de la Présidence

L'actu en vidéo

Le diabète en Polynésie française, le fléau inquiète le CESC

Le diabète en Polynésie française, le fléau inquiète le CESC